Commune nouvelle

titre-agenda

Mai

30Mai8 h 00 min- 18 h 00 mintournoi de sixte

Juin

1Jui10 h 00 min- 18 h 00 minfête de la Sainte Croix

1Jui - 210 h 00 minJui 2- 18 h 00 mintournoi de jeunes

15Jui - 15JuilJui 1519 h 00 minJuil 15repas FCIC

23Jui9 h 00 min- 17 h 00 minballade familiale

26Jui14 h 00 min- 18 h 00 mincoinchée

Juillet

15Jui - 15JuilJui 1519 h 00 minJuil 15repas FCIC

6Juil22 h 00 min- 0 h 00 minfeu d'artifice-fête de la Saint Pierre de Bourneville

7Juil14 h 00 min- 19 h 00 minFoire à tout -fête de la Saint Pierre

Choix du nom des habitants de la commune nouvelle : Bournecroisiens/siennes

Dans le bulletin municipal, il avait été proposé à tous de faire des propositions de noms pour les habitants de notre commune nouvelle. Vos réponses prouvent l’intérêt suscité et certains noms ont été proposés plusieurs fois. Un grand merci à vous. La liste récapitulative a été donnée lors du conseil municipal du 27 février et chaque conseiller a exprimé 3 choix: le premier choix donnait 3 points, le deuxième donnait 2 points et le troisième 1 point. Voici le tableau final des choix exprimés.

NOMS PROPOSÉS N°1, N°2 ET N°3
Bournecroisiens/siennes                                   Bournecroixiens/xiennes 22 points  choix n°1
Villacruciens/ciennes    

Villachrutiens/tiennes

6 points
Crucibournais/naises 4 points
Bournevicruciens/iennes 12 points
Bournechrutiens/tiennes 6 points
Bournecroix/ses 1 point
Sainte-Croix Bournevillais 2 points
Bournevillais Santi-Crutiens 11 points
Bournevillais Saint Croiziens 1 point
Bournevillais-Sainte-Croix 5 points
Bournicroiziens/ziennes 0
Bournecroisés/ées 0
Boursaints/tes 5 points
Boursaintois/ses 5 points
Bourcroisiens/siennes 5 points
Bournesaincrois/croises 0
Bournevillais-croixiens 2 points
Cruci-Bournais/ses 3 points
Cruci-Bournevillais/ses 4 points
Crucibourgeois/ses 6 points
Santi-Bournevillais/ses 5 points
Bournecraisoix/ses 1 point

Le choix final à la suite de ce vote est fait: nous nous appellerons donc « les Bournecroisiens »

Nous remercions tous les habitants qui ont fait des propositions éligibles: Mesdames et Messieurs Ameline Evelyne, Beuriot Jean-Claude, Bonnard Daniel, Caillé Dominique, Cauquil Joëlle, Chuiton Alain, Colombel Jean-Paul, Cousin Marie-Claude, Delapierre Brigitte, Dumontier Koryne, Grandin Patrick, Grenet Jean-Pierre, famille Dupeyroux-Kadiri, Le Bouder François, Lefebvre Aimée, Marguet Claire, Mercier André, Mauconduit, Peltier Patrick, Peltier Sylvain, Peltier Thérèse, Philippe Linda, Picard Jérôme, Riquier Elise, Tesson Gilbert, Verraes Dominique et Anne-Laure.

LE DEPLOIEMENT DU TRÈS HAUT DÉBIT SE CONCRETISE

SUR NOTRE TERRITOIRE

En 2010, le gouvernement a décidé le déploiement du très haut débit (TDH) sur l’ensemble du territoire français d’ici à 2022.

Pour ce faire, deux plans nationaux se sont succédés pour le déploiement du Très Haut Débit (THD):

  • le programme national Très Haut Débit en 2010.
  • le plan France Très Haut Débit en 2013.

Ces deux plans ont été basés sur une même philosophie à savoir, laisser aux opérateurs privés le choix de leurs zones de déploiement et laisser les autres zones (plus complexes et plus onéreuses) aux collectivités territoriales.

Depuis fin 2016, 50% de la population en bénéficie, avec un an d’avance sur le calendrier prévu.

Outre l’enjeu économique et social de la nouvelle économie numérique, le Très Haut Débit va aussi désenclaver les territoires éloignés des grandes villes.

En ce qui nous concerne, le choix du département a été de confier la maîtrise d’ouvrage a un unique syndicat en 2014: Eure Numérique (aujourd’hui rebaptisé Eure Normandie Numérique).

Entre 2012 et 2015, le déploiement du Très Haut Débit dans l’Eure a été réalisé suivant un Schéma Local d’Aménagement Numérique (SLAN) défini par chaque intercommunalité selon les caractéristiques du réseau sur son territoire et son projet de déploiement.

Cependant, cela a démontré des inégalités entre les territoires pour la desserte (en faveur des territoires les plus denses), une incohérence des données et surtout une dérive budgétaire avec des dépassements importants.

le 9 décembre 2015, le Conseil Départemental de l’Eure a adopté une nouvelle politique plus ambitieuse qui sera réalisée en deux phases:

Pour la période 2016-2020: l’engagement d’apporter des débits compris entre 8 et 100 mégabits/seconde à 94% de la population.

Pour la période 2020-2025: le Très Haut Débit sera généralisé sur l’ensemble des communes de l’Eure.

C’est une véritable logique de service qui se met en place pour cette période 2016-2020 et pour atteindre l’objectif fixé, ont été décidées:

  • Une augmentation du budget consacré au déploiement de 39 M€ passant ainsi de 133 M€ à 172 M€ (dont 10 M€ dédiés aux zones rurales).
  • Une augmentation des financements régionaux et départementaux aux permet une diminution de la participation financière des intercommunalités (qui s’élève à + de 4 M€).
  • Une augmentation du nombre de prises de raccordement.

Concrètement, le déploiement du réseau Très Haut Débit va se matérialiser de deux façons différentes:

  • La « fibre à l’abonné » dans les centres bourgs: 78% des prises dans l’Eure.
  • 002
  • La « fibre au village » qui permet de réutiliser le réseau cuivre existant à partir d’un point fibre optique à déployer: 14% des prises seront concernées.

002 (2)

Le projet de déploiement numérique sur le territoire de Roumois Seine a déjà commencé. Pour la Bourneville-Sainte-Croix, l’arrivée du Très Haut Débit est programmée pour 2019.

Il est prévu un raccordement au domicile de la fibre haut débit à hauteur de 96% des habitants, le pourcentage restant bénéficiera d’une montée en débit via le réseau « cuivre » Orange.

Du fait d’un fort investissement de la part d’Eure Numérique sur les raccordements, le coût pour l’usager passe de 300 € à 60 €. A cela s’ajoutent 50 € de frais de service et 30 € TTC par mois pour l’accès internet, téléphonie, TVHD (options en sus comme Canal +, Bein Sport…).